Etre de gauche ou pas ? Le débat est récurent depuis plusieurs mois: certains s'en réclament, proclament leur fidélité... souvent malgré les évidences! D'autres affirment avoir rompu jugeant ce clivage désuet, dépassé... préférant jouer des sirènes de l'union nationale. 

Les références ont aussi été totalement brouillées depuis que le PS, arrivé au pouvoir, a choisi de mener des politiques que ne peut véritablement renier la droite au-delà de ses éléments de langage, cela depuis le virage de Mitterrand en 1983.

Ouf! Nous en sommes sortis! Et ce fut une véritable épreuve, épreuve au sens littéral comme nous le rappelle le dictionnaire Larousse, c'est à dire "... une difficulté qui éprouve le courage de quelqu'un,  qui provoque chez lui de la  souffrance : Il a dû surmonter beaucoup d'épreuves." Et que d'épreuves olympiques il nous a fallu supporter... jusqu'à la nausée.

Quand les fous de dieu continuent leurs actes macabres, le spectacle donné par nos "élites" (ainsi aiment-ils s'envisager...) devient de plus en plus affligeant et encore le mot est-il sans doute bien faible.

 Et les gloussements et rodomontades viennent de tous les côtés! Ne relevons que l'exemple de la joute opposant Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et tout juste ex-Maire LR de Nice mais toujours 1er adjoint chargé de la Sécurité de la ville, et Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur:

Quel unanimisme! Michel Rocard, ancien premier ministre, et Elie Wiesel, écrivain et prix Nobel de la paix, ont dû succomber une seconde fois étouffés par les louanges et gare à ceux qui auraient osé un propos discordant!

Et bien pour notre part, nous allons chahuter une fois encore.

Balancez moi des pierres, jetez moi de l'huile bouillante, dégradez moi, bannissez-moi, condamnez-moi à une peine plancher, retirez moi la nationalité française, expulsez moi dans un charter pour moi tout seul, traîtez moi de décadents, de PD...: je n'aime pas l’Euro de foot!

Je n'arrive pas à me passionner, pas même à m'intéresser. Je ne rêve pas d'un écran plat pour regarder les matchs. Je souhaite que l'équipe de France soit éliminée au plus vite: qu'on en finisse! J'exige que l'on nomme Domenech sélectionneur à vie. Je trouve indécent que l'on paye des millions d'euros quelques types, applaudis par des miséreux, uniquement pour tâper dans un ballon.