Nous aurons bien- sûr l'occasion de revenir sur l'élection à la Maison  blanche de Donald Trump mais d'ores et déjà nous vous offrons quelques considérations à chaud.

Cette victoire représente tout d'abord un incroyable désaveu pour les sondeurs, analystes, chroniqueurs et autres spécialistes: tous, une fois encore, sont passés au travers et n'ont cessé de nous expliquer que l'élection de Trump n'était pas possible. Personne n'a davantage mesuré à sa juste ampleur le discrédit qui frappe les politiques et les grands médias! Trump a gagné seul, contre tous, en grande partie même contre son propre parti. Quant aux journaux, ils avaient tous appelé à ne pas voter pour lui  mais rien n'y fit!

Certes, les policiers sont pour la plupart des prolos envoyés au front pour défendre " l'ordre établi ", la bourgeoisie a toujours mené ses guerres avec la peau des autres! Et plus cet " ordre " devient injuste et inégalitaire, plus il est contesté, plus ce boulot devient un sale boulot et la souffrance de ces personnes sans doute bien réelle! Mais tout de même qu'ils ne nous demandent pas de les aimer. 

Expulsions manu militari de locataires pour jeter sur le trottoir des enfants bien souvent, expulsions de Sans Papiers, contrôles au faciès, violences, utilisations de plus en plus régulières d'armes qui mutilent et tuent parfois, etc...

 

Premier débat de la primaire de la droite qui n'a vraiment plus rien de républicaine: Copé, le bandit, assume totalement d'ailleurs, il gouvernerait par ordonnances!
Pour le reste, ce fut affligeant et inquiétant! Tous se sont ralliés à Margaret Thatcher, la même qui fractura la société britannique et mit en branle le grand retour en arrière par la victoire du néo- libéralisme!

Ainsi, ce ne furent que surenchères à qui supprimerait le plus de postes de fonctionnaires, attribuerait des milliards d'impôts en plus pour les pauvres par le biais de la TVA, en moins pour les riches en supprimant par exemple l'ISF, remettrait en cause les libertés individuelles et collectives, les droits... dont ceux, en premier lieu il va de soi, des "étrangers"Marine Le Pen a dû frémir, toute sa stratégie de campagne est ébranlée, la voici totalement débordée sur sa droite!

 

Shimon Pérès est décédé ce 28 septembre en Israël, à l'âge de 93 ans. La crédibilité des prix Nobel était déjà très écornée; sans doute a-t-elle reçu le coup de grâce quand le Nobel de la paix fut attribué, en 1994, à Shimon Pérès avec Yasser Arafat et Itzhak Rabin.

Certes, Pérès se réclama du socialisme des pionniers juifs. Mais que des politiques se prétendant de gauche appliquent des politiques de droite, nous sommes bien placés en France pour savoir que c'est monnaie courante.
Arrivé en enfant en Palestine alors sous mandat britannique, il fut rapidement un acteur majeur de l'entreprise sioniste revenant à annexer une terre qui n'était évidemment pas déserte d'habitants: une véritable confiscation en fait de la terre du peuple palestinien.

Les monarques déchus...

La 5ème République a fait naître des monarques constitutionnels, aussi était-il inéluctable qu'ils épousent  le même destin que "Les rois maudits" de Maurice DRUON.

Passons sur Jacques CHIRAC, hospitalisé et sans mémoire mais sans doute est-ce mieux ainsi pour lui tant il aura usé de mensonges, de trahisons, de coups bas... pour accéder au trône. La vieillesse est souvent un naufrage.
Quant à François Hollande, il continue d'aller de renoncements en trahisons.