Deux faits viennent illustrer la dérive du Parti Socialiste qui n'en finit pas de sombrer. 

En pleine campagne des primaires, ses dirigeants ont annoncé une pause le temps des fêtes de fin d'année, c'eut été, selon  eux, indécent de déranger les citoyens avec des histoires de politique! Hallucinant! Au moment même où il faut lutter plus que jamais contre les excès de la consommation à tout crins, le PS nous dénie notre qualité de citoyens pour nous réduire à celle de CONS sommateurs qui seraient dérangés par les idées, les débats et les luttes!

 

Enfin, Gérard Filoche a été interdit de primaires! Quelle autre stupidité! Ce militant pour qui nous avons un profond respect n'aurait eu aucune chance de s'imposer mais, grande gueule, il aurait rappelé de nombreuses vérités et valeurs, de nombreux fondamentaux de la gauche authentique, bref, aurait tapé sur la table! C'eut été si utile, si salutaire et sa présence ne pouvait qu'amener nombre d'électeurs qui, du fait de son absence, préféreront aller à la pêche à la ligne. Là encore, le signal est fort: ces primaires ne sont pas faites pour faire de la politique! 
Il nous faut donc rappeler que tout est politique et surtout les fêtes de fin d'année! Aucune trêve possible car, comme dirait l'autre, tout est politique, toujours et partout, même la semelle de tes chaussures car tout dépend de qui les a fabriquées, quel salaire il percevait et de quelles protections sociales il bénéficiait... 
Alors si le PS a renoncé à la politique qu'est-il donc devenu ? Un club d'élus qui s'accrochent aux quelques strapontins qu'il va lui restait sous peu. Mais que ses dirigeants ne comptent pas sur les Citoyens pour renoncer!

Beauvais, le 04  janvier  2017