Certes, les policiers sont pour la plupart des prolos envoyés au front pour défendre " l'ordre établi ", la bourgeoisie a toujours mené ses guerres avec la peau des autres! Et plus cet " ordre " devient injuste et inégalitaire, plus il est contesté, plus ce boulot devient un sale boulot et la souffrance de ces personnes sans doute bien réelle! Mais tout de même qu'ils ne nous demandent pas de les aimer. 

Expulsions manu militari de locataires pour jeter sur le trottoir des enfants bien souvent, expulsions de Sans Papiers, contrôles au faciès, violences, utilisations de plus en plus régulières d'armes qui mutilent et tuent parfois, etc...

 

Même le contrôle des manifestations a changé de logique comme l'a démontré le mouvement de lutte contre la loi El Khomri: l'affrontement et la répression sont manifestement recherchés!
Mais le plus affligeant est que ces policiers ne profitent pas de ces circonstances pour remettre en cause, interroger au moins cette logique. Pire, ils se lancent dans une surenchère pour toujours plus de moyens coercitifs et toujours plus d'impunité! Aussi ces manifestations vont- elles devenir le plus terrible des pièges pour eux- mêmes car à ce rythme la violence ne peut que s'exacerber et se retourner contre eux. Mais comment pourrait- il en être autrement quand nombre d'entre eux s'inspirent des thèses nauséabondes du F. Haine ? La seule issue serait de s'attacher à redevenir "gardien de la paix" (ce qu'ils n'ont jamais été d'ailleurs et sans que nous soyons naïfs sur cette notion de paix quand la lutte des classes n'a jamais été aussi violente depuis bien des décennies). 
Partageant cette analyse, le sociologue et historien René LEVY (spécialiste des institutions pénales) déclare (Le Monde du 25 octobre): "La France est l'un des pays où les rapports entre police et la population sont les plus mauvais.... (mais) Il y a une incapacité à remettre en cause la manière de faire la police en France."
Affligeantes aussi les surenchères * et les faiblesses du gouvernement: pour lui aussi "la doctrine" se résume à toujours plus de moyens répressifs, plus d'impunité... et un total renoncement à faire appliquer quelques principes d'ordre public élémentaires! Ainsi est- il tolérable d'accepter de fait des manifestations d'hommes armés et masqués ?
Bref, là encore, il faudrait une véritable rupture et c'est bien justement cela que les "socialistes" refusent catégoriquement de mettre en oeuvre!

Et le nouveau super fichier que vient de créer quasi- clandestinement le gouvernement ne va bien sûr rien arranger!

Beauvais, le 02  novembre  2016