Les monarques déchus...

La 5ème République a fait naître des monarques constitutionnels, aussi était-il inéluctable qu'ils épousent  le même destin que "Les rois maudits" de Maurice DRUON.

Passons sur Jacques CHIRAC, hospitalisé et sans mémoire mais sans doute est-ce mieux ainsi pour lui tant il aura usé de mensonges, de trahisons, de coups bas... pour accéder au trône. La vieillesse est souvent un naufrage.
Quant à François Hollande, il continue d'aller de renoncements en trahisons. 

 

Ces jours derniers, il y a eu la reconnaissance de la sélection à l'Université. La Ministre de l'Education Nationale parle d' "une orientation maîtrisée", comme cela est bien dit mais personne n'est dupe! Autre annonce gouvernementale: la création de 10 000 places de prison supplémentaires en 10 ans et tant pis si toutes les études prouvent que plus il y a de cellules, plus la justice emprisonne! Notre société va donc confirmer son choix du tout carcéral même si l'on sait qu'il est une impasse et la surpopulation va perdurer. Et dire que "la gauche" arrivant au pouvoir avec Hollande s'était engagée à rechercher des voies alternatives à la prison...
Enfin, Le Monde du 20 septembre nous informe d'une fuite généralisée des membres des cabinets de l'Elysée et des ministères... pour le privé, la haute Fonction Publique! Une ampleur et un empressement  jamais vus! Le sentiment d'échec et la défaite assurée sont déjà à ce point intériorisés que chacun(E) ne pense plus qu'à sauver sa peau. Bref, le roi est nu mais, bien plus grave, avec lui la gauche!
Quant à Sarkozy, on touche le pathétique! Jusqu'où s'enfoncera-t-il ? Voici ce petit monsieur devenu "climato- septique" après le Grenelle de l'environnement qu'il avait initié, niant ainsi tous les acquis de la science sur une question fondamentale, vitale pour l'humanité... Il nous révèle enfin que Mamadou doit se persuader, mais ce sera par la force s'il le faut, qu'il a des ancêtres gaulois. Sans doute Sarkozy se rêve-t-il en Astérix quand il n'est qu'un pitoyable Tintin au Congo.
Bref, il y a urgence mais vraiment urgence à refonder la République! S'il nous fallait des raisons de plus, elles nous ont été données.

Beauvais, le 21  septembre  2016